We the animals

Réalisateur : Jeremiah Zagar
Casting : Raul Castillo, Sheila Vand
Divers : USA - 2019 - 1h34 - VOSTF
Prix : Sélection Festival de Deauville
Jonah est le cadet d’une fratrie de trois jeunes garçons impétueux et
épris de liberté. De milieu modeste, ils vivent à l’écart de la ville
avec leurs parents qui s'aiment d’un amour passionnel, violent et
imprévisible. Souvent livrés à eux-mêmes, les deux frères de Jonah
grandissent en reproduisant le comportement de leur père alors que Jonah
se découvre progressivement une identité différente…
"Ce drame familial est d’une grande poésie malgré la pauvreté, les cris et le chaos qui l’habite." Cnews
"Cette œuvre forte et récompensée à Deauville séduit par l’originalité de son traitement." 20 Minutes           
"Un premier film fort et solaire, tour à tour fantaisiste et brutal, qui
pose un regard moins commun et consensuel sur l'enfance. C'est la
révélation d'un réalisateur à suivre : Jeremiah Zagar." Ecran Large
"Un Malick qui aurait troqué les incantations divines pour un réalisme magique à la sud-américaine. " Le Nouvel Observateur
"« We the animals » est un film indépendant brut, charnel, qui plonge
dans l’imaginaire d’un enfant ballotté par une existence chaotique. Et
qui nous laisse hypnotisés par son regard bleu et profond. " Le Parisien
"Un premier long qui plaira aux adeptes du cinéma indépendant pour sa sensibilité brute et poétique. " Les Fiches du CInéma
"Onirique et délicat." Le JDD
"Par sa grâce, la première fiction du documentariste Jeremy Zagar se
distingue du toutvenant de la production indépendante américaine. " Le Monde
"n récit d’apprentissage à fleur de peau, un portrait délicat dont la
belle réussite est de parvenir à englober dans un même geste
l’expérience de l’intime et de l’universel, du sensible et de
l’abstrait. " Les Inrocks
"L’expérimentation est aussi formelle : ce premier long métrage de
fiction, fidèlement adapté de Vie animale, roman semi-autobiographique
signé Justin Torres, alterne une esthétique documentaire (avec des
acteurs non professionnels, pour certains) et des séquences animées
oniriques. Le résultat est singulier. " Télérama
"                         
                                  
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 477 visiteurs