Les garçons sauvages

Réalisateur : Bertrand Mandico
Casting : Pauline Lorillard, Vimala Pons, Diane Rouxel
Divers : France - 2018 - 1h50 - VF
Début du vingtième siècle, cinq adolescents de bonne
famille épris de liberté commettent un crime sauvage.  Ils sont repris
en main par le Capitaine, le temps d'une croisière
répressive sur un voilier. Les garçons se mutinent. Ils échouent sur une
île sauvage où se mêlent plaisir et végétation luxuriante. La
métamorphose peut commencer…            
"Les Garçons sauvages est nacré comme une perle, blanc comme le sperme et
noir comme le sang, étincelant comme un diamant, et traversé d’éclats
technicolors sidérants." Les Cahiers du cinéma
"Tout en nous racontant une histoire dans le creux de l’oreille, Bertrand
Mandico nous enveloppe de somptueuses hallucinations visuelles. Le beau
bizarre dans toute sa splendeur. " Les Fiches du CInéma
"
Un tourbillon de liberté, d’aventure, de poésie et d’érotisme. " Les Inrockuptibles
"par Marcos Uzal


C’est une fausse histoire de pirates, dont le trésor serait
le film. Certes, un trésor de contrefaçons et de bijoux en toc, mais qui
brillent d’un éclat enivrant et lascif." Libération
"Le réalisateur parvient à embarquer le spectateur dans son histoire
dense et romanesque, à l’envoûter avec sa poésie érotisante et ses
images agissant comme des paroles incantatoires. Une claque." Le JDD
"La forme baroque du film n’est, en elle-même, qu’une grande montée de
sève : poudroiements, surimpressions, passages instantanés à la couleur,
rétroprojections, bricolages visuels… Autant de procédés primitifs,
réalisés à même le plateau, qui font revivre la candeur et la poésie
illusionniste du cinéma muet. " Le Monde
"Un premier long-métrage en incessant trompe-l'œil et volutes
incandescentes, coup d'essai prometteur d'un auteur repéré depuis
longtemps pour ses films courts." Le Nouvel Obs
"Cette féerie baroque aux accents décadents révèle un talent
tapi depuis presque vingt ans dans l’ombre des courts métrages :
Bertrand Mandico, le plus fou et sensuel des nouveaux conteurs,
totalement obsédé, archi-cinéphile." L'Humanité
""Les Garçons sauvages" est donc un film transgenre à tous les sens du
terme. C'est-à-dire qu'en plus de malaxer les repères sexuels, il malaxe
aussi les catégories cinématographiques pour créer un style et un
univers qui n'appartient qu'à lui, mais dont chaque spectateur aurait bien tort de se priver."Mad Movies
"Dans un cinéma français de plus en plus frileux, ce véritable
champignon hallucinogène, sur fond de Nina Hagen, est une claque
esthétique, transgenre, hystérique, d’une liberté rare." Paris Match
"
Le cinéma ébouriffant de Mandico n'a besoin ni de
références, ni d'explications pour déployer sa magie. Simplement d'un
peu de disponibilité de notre part. Ne serait-ce que par curiosité, la
moindre des choses serait de la lui accorder. " Positif
"Mais ne pinaillons pas, ce conte pour adultes séduit le plus souvent,
singulier malgré un faisceau d’influences bigarrées, littéralement
brillant - on se croirait dans une joaillerie - avec pour évident
trésor, ses scintillantes actrices. " Première
"Un trip transgenre purement sensoriel, avec des images choc à la beauté poétique et transgressive. " Voici
"                                  


                        
                 
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 483 visiteurs