MERCI PATRON !

Réalisateur : François Ruffin
Casting :
Divers : - 2016 - 1h24 - VF
Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH), à Poix-du-Nord, près de Valenciennes, mais elle a été délocalisée en Pologne. Voilà le couple au chômage, criblé de dettes, risquant désormais de perdre sa maison. C'est alors que François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte. Il est confiant : il va les sauver. Entouré d'un inspecteur des impôts belge, d'une bonne soeur rouge, de la déléguée CGT, et d'ex-vendeurs à la Samaritaine, il ira porter le cas Klur à l'assemblée générale de LVMH, bien décidé à toucher le coeur de son PDG, Bernard Arnault. Mais ces David frondeurs pourront-ils l'emporter contre un Goliath milliardaire ? Du suspense, de l'émotion, et de la franche rigolade. Nos pieds nickelés picards réussiront-ils à duper le premier groupe de luxe au monde, et l'homme le plus riche de France ?
"Une petite bombe d'engagement, de civisme, de malice, mais aussi, plus inattendu, de personnalité cinématographique. Pas seulement « merci » : un « bravo ! » admiratif, reconnaissant, ému. " VSD "François Ruffin signe le chef-d’œuvre du genre. " Le Monde ""Merci patron !" est une fête de l’esprit en même temps que le triomphe de la fraternité sur l’argent roi. " Le Nouvel Obs "Ce documentaire en forme de satire sociale et clownesque n’y va pas de main morte." Le JDD ""Merci patron", commencé comme un documentaire, se transforme alors en un désopilant et imprévisible "Bienvenue chez les Chti's" mâtiné de "l'Arnaque". Ce film sent la frite, la bière et la solidarité : qu'est-ce-que ça fait du bien. " Marianne "François Ruffin, en Michael Moore reconverti en chevalier blanc, intervient pour prendre les puissants à leur propre piège. Un brûlot aussi culotté qu’irrésistible. " le Dauphiné Libéré ""Merci patron !" se distingue du défaitisme et de l’impuissance ambiants pour faire du cinéma le moteur d’une lutte locale prête à essaimer. " Les Cahiers du Cinéma "Malin, Ruffin met tout le monde d'accord en préférant l'ironie au pathos. " L'Express " "Merci patron!" a une dimension jouissive en détaillant sur un mode humoristique la victoire inespérée du pot de terre contre le pot de fer. " Les Inrocks "Entre caméra cachée, provocation potache, journal "extime" et documentaire embarqué; "Merci Patron !" fait mouche. " Positif "Un documentaire jouissif et bourré d'humanité, qui mêle l'humour à l'intelligence. " les Fiches du Cinéma "Documentaire incarné et engagé, "Merci patron !" use de l'humour pour faire passer ses messages." Le Point "Le réalisateur expose ses personnages au danger, mais prouve que le documentaire social, bien réel, peut s’assumer comme une savoureuse comédie de caractères. " Première "Un film intelligent, joyeux et efficace, qui donne la pêche ! " Charlie Hebdo "Jubilatoire, ce pastiche de thriller sur fond de lutte des classes réussit la gageure de ­réenchanter l'action dans une époque aquoiboniste. Moqueur sans condescendance, joyeusement combatif, le film est un parfait dosage d'humour et de constat social. " Télérama "Un combat de David contre Goliath joyeusement acide" StudioCinéLive "Un documentaire social qui réussit avec beaucoup d’humour et peu de moyens à piéger Bernard Arnault, l’homme le plus riche de France. " la Croix
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 480 visiteurs