LIGNES DE FRONT

Réalisateur : Jean-Christophe Klotz
Casting :
Divers : France - 2010 - 1h35 -
Prix : Prix du Jury Festival de Valenciennes
Antoine Rives, journaliste indépendant, tourne un reportage sur les rapatriés du Rwanda. Il rencontre alors Clément, étudiant rwandais d'origine hutue dont la fiancée tutsie, Alice, a disparu. Antoine le convainc de repartir avec lui au Rwanda à la recherche d'Alice, et de le laisser filmer son périple.
Un "pacte" qui s'avère très vite intenable face au chaos dans lequel ils vont se trouver plongés. Une traversée de l'horreur dans laquelle Antoine perd ses illusions sur son métier de journaliste et se demande jusqu'à quel point il peut filmer et exposer la tragédie humaine au reste du monde.
Du documentaire à la fiction
Jean-Christophe Klotz, sélectionné à Cannes en 2006 pour son documentaire Kigali, des images contre un massacre, continue d'explorer les massacres perpétrés au Rwanda, en passant du documentaire à la fiction avec son nouveau film Lignes de front, présenté en 2009 au festival de Locarno. Il a cependant écrit le scénario avec le grand reporter Antoine Lacomblez, ce qui confère au film une dimension qui relève somme toute du documentaire, notamment par son réalisme. D'autre part, Lignes de front s'inspire de sa propre expérience de journaliste impuissant face au génocide.
"Opération turquoise"
Au départ, le film devait s'intituler Les Zones turquoises, en référence à l'opération militaire de l'ONU organisée par la France au Rwanda pour faire cesser les massacres. L'opération fut vivement critiquée pour son manque d'efficacité, sa mise en œuvre tardive et la neutralité de ses objectifs qui laissèrent de côté de nombreux civils.
"Entre réflexion sur le rôle des médias et évolution d'un homme devant l'innommable, Lignes de Front fuit la reconstitution peu signifiante au profit de la captation d'un ressenti indicible." Critikat.com
"En 2006, Klotz avait signé un brillant documentaire sur le génocide rwandais, Kigali, des images pour un massacre. Cette fiction, récompensée par le prix du jury au Festival de Valenciennes, revient efficacement sur cet épouvantable désastre vu par les yeux d'un témoin impuissant." 20 Minutes
"Ce film soucieux de dénoncer les attitudes à la Ponce Pilate et l'impuissance des sonneurs d'alarme tourne le dos au traditionnel film de fiction sur une guerre, au profit d'un film de fiction sur les témoins d'une guerre. En cela il est autobiographique." Le Monde
"Une des grandes vertus du film réside dans sa capacité à rendre sensible, presque physiquement, l'obscénité dont procède par nature toute tentative de reconstitution, piège tendu au cinéaste le mieux intentionné..." Le Nouvel Observateur
"L'intrigue du film (...) est un prétexte. Ce qui obsède le réalisateur, c'est l'indifférence de nos sociétés repues face à des chiffres qu'elles veulent ignorer (...) et de capter la haine à l'état brut." Télérama
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 480 visiteurs