LA STRATEGIE DU CHOC

Titre original : The Shock Doctrine
Réalisateur : Michael Winterbottom, Mat Whitecross
Casting :
Divers : Grande-Bretagne - 2010 - 1h20 - VOSTF
Prix : Sélection Festival de Sundance, Festival de San Sebastian, Festival de Berlin
En 2007, Naomi Klein publiait La Stratégie du choc.
Un traumatisme collectif, une guerre, un coup d'état, une catastrophe naturelle, une attaque terroriste plongent chaque individu dans un état de choc. Après le choc, nous redevenons des enfants, désormais plus enclins à suivre les leaders qui prétendent nous protéger. S'il est une personne à avoir compris très tôt ce phénomène, c'est Milton Friedman, Prix Nobel d'économie en 1976.
Friedman, soutenant l'ultralibéralisme, conseilla aux hommes politiques d'imposer immédiatement après une crise des réformes économiques douloureuses avant que les gens n'aient eu le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de traitement de choc.
Naomi Klein la qualifie de "stratégie du choc".
En utilisant de nombreuses images d'archives, Michael Winterbottom et Mat Whitecross démontrent la puissance du texte de Naomi Klein et la nécessité de résister.
Un petit peu d'Histoire
Michael Winterbottom revient sur la structure qu’il a souhaité donner au documentaire : "Avec Mat nous souhaitions respecter l’architecture du livre : en commençant par les recherches de Cameron et les théories de Friedman des années 50, puis en suivant les mises en oeuvre concrètes de cette pensée à travers l’Histoire. Les étapes du film étaient clairement définies dès le départ : le Chili de Pinochet, les politiques de Thatcher et Reagan, l’effondrement du bloc soviétique, le 11 septembre et l’essor de l’industrie sécuritaire, Guantanamo et la guerre en Irak. Nous avions également l’ambition de parler de la crise boursière asiatique et du chapitre de Naomi sur Israël mais nous avons dû faire des choix. Par ailleurs, il nous semblait essentiel de parler de Katrina et du Tsunami. Enfin, l’élection d’Obama comme la crise financière sont survenues pendant le montage du film. Nous les avons donc intégrées à notre travail. La crise financière est de toute évidence le résultat de la dérégulation des marchés. Même les plus fervents défenseurs du libre échange ont commencé à se poser des questions. D’une certaine façon, l’élection d’Obama était une réponse à cela."
Naomi Klein consultante
Si Naomi Klein n’est pas intervenue directement dans la réalisation, elle a été consultée par les réalisateurs : "Elle n’a pas hésité à réagir sur le matériel que nous lui soumettions," explique Winterbottom. "Bien qu’elle ait cautionné l’idée de départ, elle a cependant émis quelques réserves sur l’absence de témoignages d’experts. Mais comme le dit très justement Naomi, ce film n’est pas son livre mais l’adaptation que Mat et moi en avons fait.
Retour sur grand écran
Ce n’est pas la première fois que Naomi Klein approche le cinéma puisqu’en 2005, elle avait co-réalisé The Take sur l’occupation d’une usine de la banlieue de Buenos Aires par trente ouvriers au chômage.
D'après le best-seller de Naomi Klein
La Stratégie du choc est l’adaptation cinématographique du livre éponyme de Naomi Klein publié en 2007. Avant d’y décrire les mécanismes du capitalisme du désastre, l’écrivan américaine s’était auparavant fait connaître avec un autre best seller, No Logo, souvent qualifié de "Bible" de l'altermondialisme.
"Un percutant dossier à charge contre un monde décrit comme la proie d'une économie cynique et meurtrière." Le Journal du Dimanche
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 478 visiteurs