AU DIABLE STALINE, VIVE LES MARIES !

Réalisateur : Horatiu Malaele, Vlad Paunescu
Casting :
Divers : Roumanie - 2009 - 1h27 - VOSTF
Roumanie, de nos jours. Une équipe de tournage arrive dans un village isolé pour un reportage sur des phénomènes paranormaux. A la surprise de tous, seules de vieilles femmes en deuil habitent ce village. Quelle est donc leur histoire ?
Roumanie, 1953. Ana et Iancu sont sur le point de se marier. Tout le village s'atèle aux préparatifs de la noce. C'est un véritable festin qui attend tous les convives. Alors que la fête bat son plein dans le jardin de la maison, le maire du village et le commandant du régiment font irruption pour annoncer la mort de Staline ainsi qu'une semaine de deuil national prenant effet sur le champ. Toutes les festivités sont interdites.
Malgré l'interdiction, les mariés et leurs invités feront preuve d'ingéniosité pour poursuivre la fête...
Au diable Staline, vive les mariés ! est le premier long métrage de Horatiu Malaele, connu surtout pour sa carrière d'acteur et de metteur en scène au théâtre.

Un tournage rapide!
Le tournage du film Au diable Staline, vive les mariés ! n'a duré que 26 jours. Pour favoriser la rapidité du tournage, le réalisateur Horatiu Malaele a choisi des acteurs qu'il connait depuis longtemps et avec qui il a déjà joué voir dirigé tel que l'acteur Alexandru Potocean.

Une histoire vraie
L'histoire que raconte le réalisateur Horatiu Malaele est issue d'une histoire vraie. D'après lui, "peu importe l'endroit en Roumanie où cette tragédie a eu lieu : elle aurait pu se passer n'importe où dans cette partie du monde".
"A ceux qui ne connaissent pas encore le cinéma roumain, ce film semble être l'occasion idéale de le découvrir (...) Au Diable Staline, vive les mariés est une réelle surprise, de par son casting, son style et ses origines. Une oeuvre sortie de nulle part, qui fait référence aussi bien à Kusturica qu'au cinéma italien" Dvdrama
"Le film regorge de trouvailles. L`influence de Kusturica est là. On ne s`en plaindra pas." TéléCinéObs
"Une fable antitotalitaire dont l'esprit fou, endiablé fait irrésistiblement penser au cinéma de Kusturica." Le Figaroscope
"Cette comédie habile et, filmée avec punch, rappelle souvent Kusturica." Métro
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 478 visiteurs