HOME

Réalisateur : Ursula Meier
Casting :
Divers : France, Belgique - 2008 - 1h37 -
Prix : Sélection Semaine de la Critique Séance Spéciale Festival de Cannes Valois de la Mise en Scène, Mention spéciale pour Kacey Mottet Festival d'Angoulème Prix Critique Internationale Festival de Reykjavik Ouverture Festival du Film Francophone de Namur
Au milieu d'une campagne calme et désertique s'étend à perte de vue une autoroute inactive, laissée à l'abandon depuis sa construction. Au bord du bitume, à quelques mètres seulement des barrières de sécurité, se trouve une maison isolée dans laquelle vit une famille. Les travaux vont reprendre et on annonce l'ouverture prochaine de l'autoroute à la circulation...
"Home est né en voiture, en regardant les bords d'autoroute : des maisons à quelques mètres seulement des voies, avec des gens dans les jardins, des tables en plastique à quelques mètres des pots d'échappement, et d'autres maisons abandonnées aux fenêtres murées... Des maisons comme des histoires qui défilent à travers les vitres de la voiture. Rythmé par le mouvement incessant du flux et reflux des voitures et camions sur une autoroute, " Home " n'est pas un road movie mais bien son image inversée, négative en quelque sorte. On " bouge " beaucoup dans " Home " mais on ne voyage guère. C'est une sorte d'expédition sans déplacement, un voyage intérieur, mental. C'est seulement à la fin du film que le road movie pourra commencer (...) L'autoroute n'est pas un décor mais bien au contraire un personnage à part entière, comme un élément intrinsèquement et intimement lié au récit familial lui-même." Ursula Meier

"Home raconte l'histoire d'une famille qui s'est éloignée du monde en essayant de maintenir son modèle de bonheur familial. Il règne au sein de cette famille une ambiance joviale même si celle-ci a adopté une vie bien réglée loin du monde. Ce sentiment d'isolement va devenir de plus en plus perceptible et évident avec la mise en fonction de l'autoroute, qui ne fait que catalyser et mettre à jour une situation qui existait déjà. L'ouverture de l'autoroute, métaphore du monde qui débarque devant chez eux (un monde bruyant, dangereux, polluant, sale, inquiétant, vampirisant, menaçant...) agit ainsi comme une loupe sur la famille et révèle ses dysfonctionnements et malaises profonds. La vie devient peu à peu intenable et pourtant chacun de ses membres essaie, tant bien que mal, de gérer la situation avec ses propres moyens. Il y a entre eux comme un pacte tacite dans l'obstination à vouloir rester vivre dans cette maison, une volonté presque inconsciente de préserver un foyer " idéal ", de s'accrocher à un modèle d'harmonie familiale..."
"Ursula Meier filme comme personne le nulle part. Un film aussi inventif que modeste." Elle
"Intrigant sans jouer la pose, malin sans jamais intellectualiser, Home est une révélation." Première
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 481 visiteurs