ANDALUCIA

Réalisateur : Alain Gomis
Casting :
Divers : France - 2008 - 1h25 -
Prix : Prix d'Interprétation Festival de Namur. Prix du Pubic Festival de Belfort.
Du dribble de Pelé à la danse de Mohammed Ali sur le ring, Yacine voudrait ne retenir de la vie que des moments uniques. Dans son royaume - sa caravane, sa musique, ses héros - il est le maître du jeu. Mais voilà que Yacine rencontre par hasard Djibril, un ami d'enfance. Il se trouve alors confronté à ses origines, à sa cité, à ses frustrations, à ses désirs inassouvis...
Alors Yacine s'en va. Il décide de repartir à zéro, sans bagages ni attaches...
Un tournage mouvementé
Les premières scènes du film ont été tournées au coeur d'une cité réputée difficile d'Orléans, il y a deux ans, pendant les émeutes. Samir Guesmi en parle: "C'était un bordel total ; on ne nous laissait pas tourner. Avec mon partenaire, Abdelhafid Metalsi, on disait notre dialogue et on s'arrêtait dès que ça gueulait trop dehors. Du coup ça créait une tension en plus."

Le choix de la HD
Le film a été tourné en HD au lieu du classique 35mm, le réalisateur explique son choix: "Je voulais être plus libre et pouvoir faire plus de prises que le 35 me l'aurait permis. Et puis la question était : est-ce qu'on arriverait à donner de la matière à la HD parce que l'image est nette partout ? Il faut donc travailler les espaces en fonction, ou bien jouer de cette platitude (...) On avait pas mal d'appréhension, mais je crois qu'on a pris beaucoup de plaisir."

Une histoire d'amitié
Samir Guesmi et Alain Gomis se sont rencontrés sur le tournage du premier film de ce dernier: L'Afrance. L'acteur y tenait un petit rôle et tous deux sont devenus très amis. C'est en pensant à lui que le réalisateur a écrit le personnage de Yacine.
"Ce qu'on a vu de plus libre et inspiré depuis longtemps. Un vrai ciné-poème." L'Humanité
"Ces questions sur l'identité, Andalucia les pose de la plus belle manière. En les laissant remonter à la surface plutôt qu'en les assénant frontalement. Très beau film." Le Monde
"Andalucia s'interroge sur le poids des origines, sans tomber dans les clichés. C'est un film qui cherche au lieu d'avoir tout compris d'avance, une sorte de long travelling latéral." Libération
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 481 visiteurs