SILENTIUM

Titre original : SILENTIUM !
Réalisateur : Wolfgang Murnberger
Casting :
Divers : Allemagne - Autriche - 2005 - 1h 56min -
Prix : Grand Prix au Festival du Film Policier de Cognac 2006
Lorsque le corps du beau-fils du directeur de l'Opéra de Salzbourg est retrouvé, la police conclut à un suicide. Ce dernier s'était fait des ennemis depuis qu'il avait publié un livre où il révélait les sévices qu'il avait subit, étant jeune, dans un internat catholique. Persuadée qu'il a été assassiné, sa veuve engage le détective Simon Brenner...
Grand Prix au Festival du Film Policier de Cognac 2006
Présenté dans la collection "Polars du monde", Silentium ! a remporté le Grand Prix au Festival du Film Policier de Cognac en 2006.

Adapté du roman homonyme de Wolf Haas
Silentium ! n'est autre que l'adaptation cinématographique du roman homonyme de Wolf Haas publié en 1999. De 1996 à 2003, ce dernier a écrit pas moins de sept romans policiers dont six avec le personnage du détective désabusé Simon Brenner. L'originalité de ses polars réside dans leur tonalité satyrique mais aussi dans la particularité d'allier le suspens, l'intrigue resserrée à la critique sociale, à un humour laconique et grinçant.

Pour une approche plus réaliste
Silentium ! diffère du premier opus Vienne la mort par son traitement plus réaliste. L'écrivain Wolf Haas s'en explique : "Après le premier film, nous nous sommes retrouvés à un carrefour où il a fallu choisir la direction à prendre pour le personnage de Brenner, privilégier soit l'aspect comédie, soit l'aspect réaliste. Il est toujours plus facile d'opter pour une approche sarcastique, mais il semblait que cette fois nous ayons été tous trois plus enclins à explorer le côté sérieux de cette histoire."
Et l'acteur Josef Hader de poursuivre : "Si le contenu même du film m'amène à jouer avec un peu plus d'intensité, il est évident que c'est autant d'humour en moins chez le personnage. Dans Silentium !, il y a beaucoup de scènes difficiles, dans lesquelles il n'est pas possible de glisser la moindre plaisanterie sous peine de ruiner la scène. C'est pourquoi je dirais que c'est le contenu qui nous a poussés à faire de Silentium ! un film plus intense que Vienne la mort, et donc à perdre un peu le côté humoristique, ou du moins à aller vers un humour plus évolué."

La reformation d'un trio
L'écrivain Wolf Haas, le réalisateur Wolfgang Murnberger et l'acteur Josef Hader se connaissent pour avoir déjà introduit sur grand écran le personnage de Simon Brenner dans Vienne la mort. Le succès de cette adaptation inédite en France les a incités à développer cette suite dont l'action se déroule dans la ville de Salzbourg.

Dans un microcosme hermétique
Pour l'écrivain Wolf Haas, l'intrigue de Silentium ! présente un point commun avec celle de Vienne la mort, celui de se dérouler dans un microcosme hermétique, "lieu parfait pour créer des scènes de crime et se sentir pris au piège". "La compagnie d'ambulance de Vienne la mort était son propre petit monde, tout comme la ville de Salzbourg, murée derrière ses hautes montagnes", ajoute-t-il.

Berti absent du roman d'origine
Berti, le sympathique partenaire de Brenner qui contribue à démêler les sombres affaires, n'était pas dans le roman. L'écrivain Wolf Haas s'explique sur son apparition dans le film : "Ce n'est pas un hasard si dans la plupart des histoires de crimes, le détective a toujours un acolyte avec qui il peut communiquer. Dans mon livre, ce qui s'en rapprochait le plus, c'était le narrateur, et comme nous ne pouvions pas le mettre dans le film, il a fallu lui trouver un équivalent. Ce sont les raisons techniques pour lesquelles on trouve Berti dans le film."

Fille de chanteur d'opéra à la ville et à l'écran
A l'instar de son rôle dans Silentium !, Maria Köstlinger est une véritable fille de chanteur d'opéra. Son père est le ténor Joseph Köstlinger qui interpréta Tamino dans l'opéra de Mozart, La Flûte enchantée, filmé par Ingmar Bergman en 1975.
Paris Match
"Voilà une viennoiserie cinématographique qui n'est vraiment pas à passer sous silentium".

Le Parisien
"Ovni cinématographique Silentium ! tient à la fois du polar classique et de la satire sociale la plus féroce."

Le Monde
"Tout le talent de l'auteur réside dans son extraordinaire capacité à restituer ce magma sordide sans jamais tomber dans le voyeurisme ni la vulgarité, mais en cultivant au contraire un art très frais de l'absurde et du cocasse."


aVoir-aLire.com
"Polar sombre, doté d'un solide sens de l'humour et, au final, très impertinent."
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 242 382 visiteurs