L'IMMEUBLE YACOUBIAN

Titre original : Omaret Yacoubian
Réalisateur : Marwan Hamed
Casting :
Divers : Egypte - 2005 - 2h 52min -
Prix : Grand Prix IMA du long métrage de la 8e Biennale des cinémas arabes
L'Immeuble Yacoubian, tiré d'un roman homonyme à succès, raconte l'histoire d'un immeuble mythique du Caire et l'évolution politique de la société égyptienne de ces cinquante dernières années, entre la fin du règne du roi Farouk et l'arrivée des Frères Musulmans au pouvoir. Il fustige certains travers de la société égyptienne. En toile de fond, la question du "comment est-on passé d'une société dite moderne et ouverte d'esprit à une société souvent décrite comme intolérante ?".
Un best-seller égyptien sur grand écran
L'immeuble Yacoubian est l'adaptation cinématographique du classique de la littérature égyptienne écrit par Alaa' Al-Aswany. Publié en 2002, il explore, avec réalisme, la vie complexe des Egyptiens et un pan de leur histoire entre 1938 et 1952, année de l'arrivée au pouvoir de Nasser. Le roman est disponible en France aux éditions Actes Sud.

'L'Immeuble Yacoubian" selon son réalisateur
Pour le réalisateur Marwan Hamed, L'Immeuble Yacoubian est "très différent des projets que je vois autour de moi. Le scénario est très fort et totalement réaliste, contrairement à 99% des films égyptiens de cette décennie, pour la plupart incohérents. L'Immeuble Yacoubian dissèque, avec audace et objectivité, la société égyptienne durant 50 ans, de la construction du Yacoubian jusqu'à la prise du pouvoir par Nasser. C'est un sujet qui dérange."

De père en fils...
L'Immeuble Yacoubian a été réalisé en famille. Ainsi, sur ce projet, le réalisateur Marwan Hamed a travaillé main dans la main avec le scénariste Wahid Hamid, qui n'est autre que son père.

Le Charlie Chaplin arabe
Adel Imam, l'acteur principal de L'Immeuble Yacoubian, est la grande star du cinéma égyptien, et l'un des grands acteurs du monde arabe. Surnommé "le Charlie Chaplin arabe des temps modernes", il est connu pour ses prises de position sur la vie politique égyptienne et celle du monde arabe. Adel Imam a été nommé ambassadeur de bonne volonté de l'UNHCR en 2000 afin de sensibiliser l'opinion publique au problème des réfugiés dans les pays arabophones. Il est devenu un symbole pour ceux qui s'emploient à promouvoir la tolérance et les droits de l'homme dans le monde arabe. L'Immeuble Yacoubian est son 118e long-métrage.

Un record pour le cinéma égyptien
L'Immeuble Yacoubian, avec son coût de 3,5 millions de dollars, possède le budget le plus important de l'histoire du cinéma égyptien.

Récompensé à Paris
L'Immeuble Yacoubian a reçu le Grand Prix IMA du long métrage de la 8e Biennale des cinémas arabes, qui s'est tenue à Paris en juillet 2006. Outre cette récompense dôtée de 7.500 euros, le long-métrage a également reçu, à cette occasion, l'aide Ima à la distribution, dotée de 5.000 euros, et le Prix du Meilleur acteur décerné collectivement à Adel Imam, Khaled El Sawy et Nour El-Sherif.

Présenté à Berlin
L'Immeuble Yacoubian a été présenté au festival de Berlin 2006, dans la section Panorama.
Ciné Live
"Une fresque chorale magnifique, intimiste et lyrique."

Le Journal du Dimanche
"Ce grand film splendide, "L'immeuble Yacoubian", n'a pas fini de marquer les esprits."

Première
"Qu'une grande oeuvre littéraire devienne une remarquable fresque cinématographique et fasse figure de préliminaire au réveil des consciences est très réconfortant."

L'Humanité
"on y prendra le plaisir que dispense un cinéma respectant suffisamment ses publics divers pour amener chacun par des voies différentes à quelques réflexions sur ce monde comme il va."
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 483 visiteurs