SUZHOU RIVER

Réalisateur : Lou Ye
Casting :
Divers : Chine - 2001 - 1h23min - VOSTF
Un jeune coursier est confronte a l'amour, la detresse, la mort, la prison... Il en tire une philosophie de l'existence qui ressemble a une course perpetuelle pour la survie.
Un film primé
Présenté au Festival du film de Paris, "Suzhou river" a obtenu le Grand Prix. Zhou Xhun, quant à elle, s'est vue décerner le Prix de la meilleure actrice. Le film a également reçu le Grand Prix du Festival de Rotterdam 2000.


Zhou Xhun se dédouble
La comédienne, qui interprète un double rôle dans le film, estime qu'« on peut appréhender les deux personnages comme deux étapes de la vie d'une jeune fille dans une grande cité chinoise » et juge que « les interactions entre la jeune et naïve Moudan et la plus mûre Neimei, qui a perdu ses illusions, dessinent une sorte de portrait type de la jeunesse chinoise. »

Zhou Xhun (Meimei/Moudan)
Zhou Xhun est notamment apparue au générique de "L'empereur et l'assassin" (Chen Kaige, 1999).

Une rivière chargée d'histoire
La rivière Suzhou est en fait un canal, construit sous la Dynastie Ming (1368-1644) pour faciliter l'acheminement de marchandises entre la Chine rurale et la région urbaine de Shanghaï. La rivière remplit encore aujourd'hui cette fonction, puisqu'elle relie les banlieues industrielles au centre de Shanghaï. Mais la rivière Suzhou est maintenant insalubre, la faute en incombe à l'industrialisation, qui menée à outrance dans la zone, a provoqué une pollution irréversible.
Repérages
"Plus qu'une envoûtante histoire d'amour, c'est sans doute un appel à l'aide, le cri de toute une génération, prisonnière d'un temps et d'un espace confiné."

Chronic'art.com
"Un choix de mise en scène heurtée où se côtoient points de vue documentaires et élans romanesques s'appuyant, ce qui est nouveau pour le cinéma chinois, sur une technique légère. Le film en tire une belle énergie."

Studio Magazine
"Son scénario étonnant, ses fausses pistes et surtout une mise en scène efficace avec juste ce qu'il faut d'effets font de Suzhou river un objet à la fois beau et intrigant."

Les Inrockuptibles
"Un film fluide et cahoteux à la fois, un bateau ivre dans lequel on s'embarque et on sombre avec une certaine volupté, dans un état second."

Le Monde
"Le film a l'intérêt d'être, sans doute, le premier long métrage du jeune cinéma de Chine continentale à recourir à des partis pris stylistiques aussi affirmés."
  • Inscrivez-vous à la newsletter
  • Contact : 0692 68 77 09
  • 233 481 visiteurs